Principato di Monaco: le insegne di Grande Ufficiale dell'ordine di Saint Charles per l'ex Primo Ministro Michel Roger

moglieroger.jpg
E' rientrato a Poitiers, SEM il Ministro Michel Roger, per proseguire le cure a seguito di un ictus che improvvisamente l'ha colpito lo scorso 14 dicembre. Per ringraziarlo del lavoro svolto a capo del Suo governo, il Principe Alberto II di Monaco ha voluto assegnargli una dei riconoscimenti più prestigiosi,: Grande Ufficiale dell'Ordine di Saint Charles. Alla cerimonia, svoltasi in presenza della moglie di Roger, è seguito un toccante discorso, il cui testo è stato appena trasmesso dal servizio stampa del Palazzo, che riportiamo qui integralmente


Le 14 décembre dernier, un grave accident de santé frappait votre Epoux, S.E. M. Michel ROGER, mon Ministre d’Etat.
La veille au soir, il apparaissait encore publiquement à une célébration à la Cathédrale où il lui plaisait de se ressourcer, Madame, à vos côtés.
En dépit de soins aussitôt prodigués, il est rapidement apparu que son état de santé ne lui permettrait malheureusement plus de reprendre ses
Il vient donc de rejoindre sa région de Poitiers qui lui est, comme à vous, Madame, si chère.
En vous remettant pour lui les insignes de Grand Officier de l’Ordre de Saint Charles, je tiens à rendre hommage ici à ses éminentes qualités de travail et de rigueur.
De travail d’abord : sa mission de Ministre d’Etat était pour lui un investissement total et les personnes qui l’ont côtoyé se souviennent, notamment, qu’au terme des dîners qu’il donnait à la Résidence, il passait à nouveau tardivement à son bureau, dans la discrétion, toujours habité du souci du travail accompli.
De rigueur ensuite : diplômé d’études spécialisées de droit privé et de sciences criminelles, docteur en droit, avocat pendant quatre années, Michel ROGER était avant tout un juriste, ce qui lui valut de siéger, de 2007 à 2010, au sein du Tribunal Suprême de la Principauté.
Auparavant, en France, il avait aussi acquis l’expérience des cabinets ministériels, auprès, successivement, du Garde des Sceaux, du Ministre de l’Education Nationale, enfin de Jean-Pierre RAFFARIN, alors Premier Ministre.
Six années durant, Michel ROGER s’est consacré pleinement à la Principauté, sans réserve, conduisant avec la détermination qui le caractérisait la politique que j’assignais à mon Gouvernement.
Je vous remercie, Madame, d’être auprès de lui l’interprète de cet hommage et de l’assurer de la fidélité de nos sentiments reconnaissants.
Nous savons qu’entouré de votre soutien, de celui de votre fils et de vos petits-enfants, il retrouvera peu à peu dans cette région poitevine qui lui tient tant à cœur, les ressources qui lui permettront de surmonter les différentes étapes de son rétablissement.